Mini station épuration

Lorsque qu’un système d’épuration non raccordé au réseau collectif d’assainissement (tout à l’égout) est destiné au logement collectif, on parle alors de mini station épuration. Les performances d’une mini station épuration sont calculées avec le nombre d’EH (Equivalent habitant) pour laquelle elle est conçue comme pour les micros stations. La différence se situant dans la capacité de traitement de ce nombre d’EH : plus important qu’une micro station épuration individuelle ne traitant qu’une famille. Alors qu’une micro station ne traite que jusqu’à une dizaine d’équivalent habitant, une mini station peut en traiter plusieurs centaines.

Mini station épuration « collectives »

Lorsqu’un lotissement de maisons individuelles, un camping caravaning de vacances, une entreprise, une station-service au bord d’une autoroute, un hôtel, un restaurant, sont installés en zone non raccordée au réseau collectif de traitement des eaux usées (tout à l’égout), la nouvelle législation de 2009 oblige l’installation d’un dispositif autonome. Une micro station d’épuration avec une plus grande capacité est alors nécessaire.

On trouve plusieurs constructeurs qui proposent des stations pouvant traiter de 10 à 20 équivalents habitants (EH), mais aussi des stations sur mesures avec une capacité de 60 à 250 équivalents habitants. Le principe de fonctionnement reste le même que pour une micro station familiale : soit à boues activées, soit à cultures fixées. Seul le volume de traitement change.

Certains constructeurs vont proposer une grande cuve compartimentée, décantation primaire, traitement biologique et décantation secondaire, avec un ou plusieurs moteurs, turbines ou autre système d’oxygénation.

D’autres vont proposer un système de plusieurs cuves raccordées les unes aux autres, chaque cuve ayant sa fonction.

Dans tous les cas, pour les stations de moins de 500 EH, une cuve de stockage des boues est comprise dans le compartiment de décantation primaire.

Conclusion

La micro station épuration devient la mini station épuration quand elle traite des logements ou des zones avec un grand nombre d’utilisateurs.

Mini station épuration individuelle

On estime à 150 l le volume d’effluents que rejette chaque habitant par jour et 80% de ces effluents proviennent de la chasse d’eau des toilettes. On comprend mieux alors que le raccordement du logement à une mini station épuration individuelle est primordial et doit être un point de l’installation à ne pas négliger. Pour raccorder cette mini station d’épuration individuelle, on procédera à la mise en place d’un réseau de canalisations en PVC (Polychlorure de vinyle), un polymère dérivé du pétrole qui a la particularité d’être imputrescible, facile d’emploi et bon marché.

Quel diamètre de tuyau utiliser pour ma mini station épuration individuelle ?

A moins de spécifications contraires, la mini station d’épuration individuelle doit être raccordée en entrée et en sortie de la cuve avec du PVC de 100 mm. C’est aussi la dimension utilisée en sortie des toilettes, et la dimension du réseau de canalisation de sortie des eaux usées du logement.

Ce diamètre influence la bonne circulation des effluents. Plus petits, vous risquez le colmatage. Tous les tuyaux doivent être collés pour une bonne étanchéité avec une colle dite « PVC ». On conseille par ailleurs de n’utiliser que des coudes à 45° (avec des coudes à 90° vous risquez là encore, le colmatage).

Comment limiter les risques de fuite avec une mini station épuration individuelle ?

Il existe plusieurs précautions à prendre pour éviter que vos tuyaux de canalisation de raccordement ne soient endommagés :

La nature du sol

En évitant de poser vos canalisations sur un sol instable qui peut être sujet à des tassements qui pourraient endommager les tuyaux. Si vous n’avez pas d’autres solutions, il faudra alors creuser plus profond et établir un remblai de sable de carrière compact et stabilisé. Dans les cas extrêmes, un lit de béton maigre sera nécessaire.

En enterrant vos canalisations assez profondément pour qu’elles soient protégées contre le gel : 80 cm en région tempérée, 1,20 m en montagne.

En vérifiant soigneusement les jonctions de vos tuyaux PVC avec les regards de visite. Ceux-ci sont en général en béton, aussi prévoyez des raccords souples pour faire la jonction PVC/béton et ainsi assurer l’étanchéité.

En contrôlant avant de recouvrir vos tranchées, qu’aucun objet tranchant susceptible de perforer les tuyaux ne reste à proximité des canalisations. Remplissez avec du sable.

En déroulant une grille plastique sur la tranchée afin de prévenir plus tard tout risque de perforation des canalisations lors de travaux éventuels dans le terrain.

En faisant si possible un plan de situation du réseau de vos canalisations afin de les retrouver plus facilement pour des travaux de maintenance éventuels.

L’exutoire de sortie

L’exutoire de sortie de la mini station d’épuration individuelle est un tuyau de drain qui va permettre l’infiltration dans le sol des eaux traitées. Pour qu’il fonctionne dans de bonnes conditions, il faut :

Toujours placer le tuyau de drain dans un lit de graviers lavés et calibrés sur une épaisseur de 20 cm minimum.

Toujours vérifier que les fentes de votre tuyau de drain en PVC de 100 mm sont bien tournées vers le bas.

Toujours que la longueur de l’exutoire dépende de la nature du sol. Un sol très filtrant ne nécessitera pas un drain très long. A l’inverse, un sol peu perméable nécessitera un drain plus long pour répartir la percolation des eaux traitées.

Toujours placer un géotextile sur la tranchée de graviers avant de le recouvrir d’une couche de terre végétale d’une épaisseur maximum de 20 cm.

Toujours placer un regard de visite en sortie de la mini station d’épuration individuelle et avant le drain de l’exutoire. Un autre regard sera placé en fin de drain pour d’éventuelles interventions.

Conclusion

Une mini station épuration individuelle fonctionnera sans problème si son réseau de canalisation en amont et en aval est réalisé dans les règles de l’art.