Le terrassement micro station épuration

Le terrassement micro station épuration consiste à préparer le terrain pour recevoir votre appareil d’assainissement. C’est une étape essentielle dans la construction de votre dispositif d’assainissement des eaux usées. La qualité du travail assurera la pérennité de votre installation, c’est pourquoi il est préférable que le terrassement soit effectué par un professionnel. Cette opération doit être effectuée avec rigueur, d’autant plus si vous êtes sur un terrain difficile (en pente, présence de nappe phréatique proche).

Le tracé des fouilles

On appelle fouilles, les excavations que l’on va pratiquer dans le sol. Mais avant de creuser, il faut bien délimiter les zones qu’on va creuser.

Le tracé consiste à repérer, à mesurer avec précision et à marquer au plâtre ou avec des fils tendus entre des chaises (piquets en bois placés en retrait au coin du chantier) l’emplacement de la micro station. Un tracé précis permettra un terrassement optimal.

Pour commencer, on mesure avec précision la distance à laquelle vous allez placer votre micro station d’épuration du logement en respectant les distances réglementaires aux limites du terrain.

On trace ensuite au plâtre ou à l’aide de fils tendus, le dispositif : la position de la micro station mais aussi le schéma exact des canalisations de raccordement. N’oubliez pas que des regards de visite doivent être placés sur le parcours des canalisations. Tracez aussi l’emplacement de ces regards.

On repère le point zéro : c’est le point de référence qui représente le niveau le plus haut du sol, ce qui permettra de visualiser à combien vous devrez creuser pour laisser les trappes de visite de la micro station apparentes.

Le terrassement micro station épuration en lui-même

Il faut prévoir un terrassement un peu plus grand que la taille de votre micro station d’épuration (suivant les spécifications des constructeurs, il s’agit d’une marge de 20 à 60 cm).

Il faut Mettre à niveau le fond de la fouille.

Il est conseillé de creuser un peu plus que la profondeur de votre station afin de remblayer un fond stable de 10 cm d’épaisseur. On conseille, suivant la qualité du sol, un sable de carrière compact avec un ajout de ciment (dosé à 5 kg) si nécessaire.

Il faut déposez la station au fond en veillant à ce qu’elle soit bien à l’horizontal et dans le sens des entrées et sorties.

Il faut branchez les canalisations posées sur un lit de sable compact.

Il faut posez les regards et les raccordez aux canalisations en veillant à l’étanchéité. Il est conseillé de mettre un regard collecteur général de toutes les eaux usées produites, le plus près possible de la maison et d’une taille minimum de 50×50 cm.

Il faut branchez les drains de l’exutoire posés sur un lit de graviers.

Il faut raccordez le branchement électrique en protégeant les câbles si le tableau de commande est éloigné de la station.

Il faut mettre en eau la station au fur et à mesure que vous remblayez autour avec du sable (très important pour éviter les écrasements de la cuve).

Il faut enrober et recouvrir de sable les canalisations. Il faut placer dessus un grillage avertisseur en plastique avant de recouvrir et de niveler avec une couche de terre végétale.

En présence d’un terrain inondable ou d’une nappe phréatique proche, il est indispensable de creuser un puits de décompression (drain vertical) afin de contrôler le niveau d’eau souterraine.

Enfin, sachez que le volume de terre extraite durant l’excavation, représente en moyenne un volume deux fois plus important que le volume du trou. Prévoyez un espace suffisant pour stocker cette terre ou pour l’épandre dans le jardin.

Conclusion

Un bon terrassement est signe d’une installation durable. C’est pour cela que c’est une étape importante à ne pas négliger.